Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Célibataires : le confinement a changé leurs relations

Les célibataires, souvent envié(e)s pour leur vie supposée insouciante, vont d’un flirt à un autre et embrassent leur indépendance. Désormais depuis le confinement, les relations sont abordées différemment. 

Célibataires & « seul(e)s »

Les célibataires sont généralement habitué(e)s à rester seul(e)s car il peuvent compter sur leurs ami(e)s, la famille ou leurs collègues de travail et, l’idée de « rester isoler » peut ne pas leur sembler intimidante. Les célibataires ont souvent été envié(e)s pour leur vie supposée insouciante, allant d’un flirt à un autre et embrassant leur indépendance. L’épidémie de coronavirus a engendré la frustration chez les célibataires. Désormais les fêtes entre amis et amies, les lieux de rencontre sont interdites et on ne peut que s’en réjouir que la rencontre en ligne reste quand même le moyen de palier à la solitude. Nous avons questionné des célibataires pour en savoir plus, certain(e)s nous ont répondu qu’aucun appel téléphonique ne peut remplacer un réel éclat de rire hystérique et pour d’autres, les soirées de Vidéo-Chat groupées ne peuvent jamais remplacer l’excitation de se rendre à un vrai rendez-vous ou d’exercer une réelle séduction ! Mais le confinement des célibataires habitué(es) à faire la fête peut être aussi l’occasion de réfléchir sur la solitude, le sens à donner aux moments de partage à deux. 

Les célibataires cherchent la stabilité

Une enquête sur l’état des rapports intimes a été réalisée par l’IFOP en mai 2020, auprès des couples et célibataires. L’étude a montré que contrairement à ce que l’on aurait pu penser « le confinement n’a pas entraîné une intensification de l’activité sexuelle mais au contraire une baisse significative de celle-ci chez les couples et les célibataires ». Lors du déconfinement, 67% des célibataires n’ont eu aucune relation sexuelle. Les célibataires ont retrouvé soit leur ex-partenaire d’avant le confinement soit ils et elles ont cherché des relations très courtes. Ce qui leur a manqué le plus, ce sont les rencontres et les moments festifs. Selon l’IFOP, probablement après un retour à la vie normale, 10% des célibataires auraient l’intention de rattraper le temps perdu en multipliant les partenaires sexuels mais 90% des célibataires chercheraient une relation stable !

Les célibataires recherchent le bonheur 

Célibataires qui se rencontrent et apprennent à s'aimer

A la différence de l’amitié, l’amour repose sur la passion, l’engagement et l’attachement. Ainsi, la recherche de l’Amour est motivée d’abord par le plaisir charnel, puis l’aspect sécuritaire. Il y’a le plaisir physique et il y’a aussi la composante psychologique de pouvoir compter sur l’autre. Le facteur psychologique est essentiel dans la recherche de l’Amour parce qu’il donne l’assurance de se sentir bien avec l’autre, d’être écouté(e), de partager, d’aimer et d’être aimé(e). La fusion entre deux personnes permet le bonheur. La période du coronavirus aurait donc renforcé chez les célibataires l’idée de trouver le bonheur dans la rencontre.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.