Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Rencontrer l’amour par hasard, l’équation mathématique

4
0 / 130

Rencontrer l’amour : Imaginez que vous avez beaucoup de succès dans la cour des célibataires et que vous décidez à un moment donné de transformer ce succès en bonheur à long terme. Comment calculer exactement la chance de trouver la bonne personne avec qui vous allez vous installer définitivement ?

Rencontrer l’amour par hasard : l’équation mathématique

Rencontrer l’amour relève du domaine des probabilités. Il s’agit de trouver la meilleure option à partir de variables aléatoires observées séquentiellement. Dans les domaines scientifique, sociologique ou médical, on s’intéresse à de nombreux phénomènes dans lesquels apparaît l’effet du hasard. Ces phénomènes sont caractérisés par le fait que les résultats des observations varient d’une expérience à l’autre. L’expérience est aléatoire, s’il est impossible de prévoir à l’avance son résultat. Mais plus vous allez à la pèche et meilleures sont vos chances de trouver une belle prise. 

rencontrer l'amour par hasard

On suppose qu’au cours d’une vie entière, vous rencontrez N personnes, laquelle choisir ? Evidemment la meilleure ! Le problème est que vous devez sortir avec chacune de ces personnes dans un ordre aléatoire incluant les partenaires inintéressant(e)s et vous ne savez pas si la personne avec qui vous sortez est votre âme-sœur. De plus, une fois que vous rejetez des partenaires, vous ne pouvez pas revenir en arrière pour changer d’avis.

Origine de l’équation mathématique

Il existe une équation mathématique que Frank Drake, radioastronome en 1961 a trouvé pour estimer le nombre de civilisations extraterrestres existant dans notre galaxie. Son équation a inspiré plusieurs personnes. Dominik Czernia, étudiant à l’Institut de physique nucléaire de Cracovie, crée le calculateur en ligne de chances de trouver l’amour. Peter Backus, professeur en économie à l’Université de Manchester, écrit un livre intitulé « Pourquoi je n’ai pas de petite amie » où il évalue ses propres chances de rencontrer l’amour. Et, Hannah Fry publie un livre fabuleux « Les mathématiques de l’amour, les modèles, les preuves, la quête de l’équation ultime », dans lequel elle donne des conseils sur la recherche de l’amour, le choix de la personne idéale, et comment transformer une relation en bonheur durable.

Application de l’équation mathématique

Elle considère que Peter n’est pas un homme exigeant. Il se fixe des critères pour rencontrer l’amour avec un grand « A » parmi toutes les femmes disponibles au Royaume-Uni. C’est une femme qui ne vit pas très loin, d’environ le même âge, avec un diplôme universitaire, avec qui il peut s’entendre, qu’il trouve attirante et qui est susceptible de le trouver attirant. Il compte 26 femmes au Royaume-Uni qui vérifient ces critères. La recherche est rude ! Autant trouver une aiguille dans une botte de foin ! Soit environ « 400 fois moins que les meilleures estimations du nombre de formes de vie extraterrestres intelligentes ». Ce qui donne à Peter une chance sur 285 000 de tomber sur l’une de ces femmes spéciales lors d’une soirée donnée d’après la formule de Drake. 

Trouver l’amour par la méthode de l’arrêt optimal

Pour rencontrer l’amour, il n’est généralement pas conseillé d’épouser la première personne qui se présente à vous.  Mais bien que l’émotion humaine n’est ni rationnelle ni prévisible, et, l’on peut dire autant de la météo, des fluctuations de la bourse. Il existe des modèles mathématiques sur lesquelles les scientifiques s’appuient pour prédire les événements. Nous n’allons pas entrer dans le détail des modèles mathématiques. Mais il faut reconnaître que les mathématiques sont puissantes et renferment une part de vérité d’après Fry.

La chasse au partenaire parfait dépend du nombre réel des rendez-vous que vous estimez rencontrer durant votre vie amoureuse. La mathématicienne estime que les rencontres amoureuses débutent à l’âge de 15 ans pour se stabiliser à l’âge de 35 ans.

Les mathématiques disent que pendant les 37 premiers pourcents de votre vie amoureuse, vous devez rejeter tout le monde. Ensuite vous devriez choisir la prochaine personne qui se présente mieux que toutes les précédentes que vous avez vues auparavant. La règle des 37 % est la façon optimale de maximiser vos chances de trouver la bonne personne. 

rencontrer l'amour

Rencontrer l’amour avec la méthode de l’arrêt optimal, comporte des risques 

Rencontrer l’amour avec la règle mathématique de l’arrêt optimal comporte des risques. Imaginez que vous avez passé la personne parfaite car elle se trouve avant les 37 %, malheureusement, vous devriez la rejeter. Maintenant si vous suivez les calculs, il est à craindre d’après Fry qu’après les 37 %, aucune personne ne soit la meilleure partenaire que toutes celles que vous avez vues auparavant, alors vous devez continuer à rejeter tout le monde et probablement rester seul le restant de votre vie.  Si le contraire se produit et que les personnes avant les 37 % sont ennuyeuses, la méthode marche ! Mais si la prochaine personne à venir est juste légèrement moins ennuyeuse, le risque de l’épouser vous enferme dans une relation sous-optimale.

Rencontrer l'amour par hasard

Pour Fry, seul le producteur de cartes Hallmark sera le gagnant. A la Saint Valentin, ça va être « Mon mari chéri, tu es légèrement moins terrible que les 37 % de personnes avec qui je suis sortie ! ».

La méthode mathématique ne donne pas un taux de réussite à 100 %. De façon général, les mathématiques ne prennent pas en compte les sentiments, elles donnent simplement des conseils comme par exemple ; prendre le premier venu, n’est pas génial.

Aujourd’hui, il n’existe aucune preuve convaincante que les algorithmes que les sites et applications de rencontre aboutissent aux résultats romantiques optimales. Le risque est de reproduire les mêmes erreurs. Des études montrent que nous attirons ce que nous sommes. Il est donc possible de chercher une autre solution, celle qui vous pousse vers l’élan, qui vous donne l’impulsion et qui vous éloigne du schéma de pensée négatif. 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.